Accueil : Opérette, comédie musicale, théâtre lyrique

bandeau accueil

Dernières publications

Articles, fiches, revues…

Bienvenue sur le site de l’ANAO

Le site

Notre site met à votre disposition une documentation sans équivalent par ailleurs sur le monde de l’opérette et de la comédie musicale : actualités au jour le jour, fiches documentaires sur de nombreux artistes, compositeurs et ouvrages musicaux… Vous pourrez également y régler votre abonnement ou l’achat de numéros de la revue Opérette – Théâtre Musical et/ou adhérer à l’ANAO.

La revue trimestrielle

«Opérette-Théâtre Musical», la revue créée par l’ANAO (Académie Nationale de l’Opérette) est un magazine trimestriel qui a pour but la promotion et la défense des spectacles musicaux en France : opérette, opéra-comique, comédie musicale… Il vous permet d’en découvrir et d’en suivre l’actualité : articles, critiques, interviews, programmes  des spectacles, dossiers de fond sur les compositeurs,  les ouvrages…

Je m’abonne

Découvrez le numéro 194 de février 2020

couverture 1

 

 

Parution début février

SOMMAIRE

Ce nouveau numéro fait une large part aux comédies musicales américaines avec

– Funny Girl,
donnée au Théâtre Marigny, article complété par une petite biographie du compositeur, Jule Styne
– Ghost
au Théâtre Mogador
– Un Américain à Paris
une reprise au Châtelet, avec une distribution différente, du spectacle créé en 2015 dans ce même théâtre
– Into the Woods
à Toulon, article complété par une page biographique du compositeur Stefen Sondheim
– Singin’ in the Rain (Chantons sous la pluie)
au Théâtre National de Milan, complété par une interview du chanteur-vedette Giuseppe Verzicco

ainsi que les spectacles de montage
– From Broadway to Hollywood,
à Monaco
Cabaret de Broadway à Chicago, à Nice
ajoutons-y
Quand la guerre sera finie,
drame musical de Marie-Céline Lachaud et Nicholas Skilbeck donné au Théâtre Lepic, article complété par une biographie du compositeur et chef d’orchestre Nicholas Skilbeck

La célébration du bicentenaire Offenbach s’est terminé avec une nouvelle redécouverte
Les Géorgiennes, un opéra-bouffe de 1864, donné à l’Auditorium Saint-Germain à Paris
ailleurs
– La Périchole, à Avignon mais aussi à Thouars (avec l’interview de Anne-Céline Herbreteau)
– Madame Favart, à Limoges, la reprise de la coproduction de l’Opéra Comique de Paris
– Barbe-Bleue, à l’Opéra de Marseille, la reprise, avec une distribution un peu différente, du spectacle donné à Lyon
Orphée aux Enfers, à l’Odéon de Marseille
La Vie Parisienne à Nice
– L’Île de Tulipatan à Saint-Etienne

A Paris, signalons également
– La reprise de Fortunio d’André Messager à l’Opéra Comique, chanté par Anne-Catherine Gillet et Cyrille Dubois dans les rôles principaux
– Yes ! au Théâtre de l’Athéné

Et, de ci, de là dans les régions :
Volga à Mérignac, Le Chanteur de Mexico à Toulouse, Les Cloches de Corneville, La Route fleurie ainsi que Le Prince de Madrid (complété par l’interview de Juan Carlos Echeverry) à l’Odéon de Marseille, Le Baron tzigane à Toulouse, Monsieur Carnaval à Tourcoing, et Le Docteur Miracle (celui de Lecocq) à Tours.

Parmi les articles de fond :
une étude sur L’Opérette, un genre « feuilleté » (première partie)

Deux hommages
celui au compositeur Jerry Herman et celui à notre collaborateur Bernard Gray qui viennent de nous quitter

Trois pages sont consacrées aux nouveautés du livre et du disque. Vous retrouverez également l’actualité des régions et les programmes jusque en mai 2020

 

Abonnements et vente au numéro :
http://www.operette-theatremusical.fr/boutique/

Plus d’informations  –  Je m’abonne

Opérette – Théâtre musical

Une revue éclectique

Il y a un quart de siècle déjà, nous avons ajouté le sous-titre de Théâtre-Musical à celui d’Opérette.
Nous avons voulu ainsi montrer que notre revue de se limitait pas à défendre et promouvoir un genre spécifique mais qu’elle abordait tout un ensemble de disciplines artistiques que l’on pourrait également dénommer « théâtre musical de divertissement » ou « théâtre lyrique léger ».
Bien, entendu, Offenbach, Hervé, Lecocq, Messager, Yvain, Scotto, Lopez et autres sont omniprésents.
Mais les opéras-comiques du XIXe siècle de Boieldieu, Adam, Chabrier, Bizet et consorts font également partie du répertoire que nous défendons. Au XXe siècle, on citera des compositeurs comme Honegger, Poulenc ou Rosenthal.

Dans un domaine tout à fait différent, nous accueillons des ouvrages comme Les Parapluies de Cherbourg, Starmania, Les Misérables, Chantons sous la pluie, L’Opéra de Quat’Sous, Passion…
Donc, dépassons les expressions d’opérette, d’opéra-comique, d’opéra bouffe, de comédie musicale, d’opéra-rock qui au fil du temps finissent parfois par s’interchanger.
Et, avec votre soutien, poursuivons notre route…

     copie_privee_noire