Boieldieu François-Adrien

françois-adrien boieldieu

.

FRANCOIS-ADRIEN BOIELDIEU

1775-1834

I. BIOGRAPHIE
II. REFÉRENCES
III. OEUVRES

Articles associés

OEUVRES ASSOCIEES

Lien

REVUES ASSOCIEES

Revue n°55
Revue n°64

BIOGRAPHIE :


François-Adrien Boieldieu est né le 16 décembre 1775 à Rouen. Très tôt sa famille encouragea sa passion pour la musique. Il fut confié à l’organiste de la cathédrale, un certain Broché. C’était un excellent musicien, mais hélas, buveur et brutal, si bien qu’en 1790, le jeune François-Adrien, s’enfuit à Paris, alors en pleine Révolution. Il y resta 3 ans ce et qu’il y fit est assez mal connu ; toujours est-il que de retour à Rouen en 1793 qui, au cours de cette période troublée, fut une rare des villes conservant une activité musicale importante. Il donna au Théâtre des Arts sa première oeuvre La fille coupable, le 2 novembre, suivie deux ans plus tard de Rosalie et Myrza, ouvrages dont les livrets étaient de son propre père.

Ces deux premières tentatives ayant été des succès, il revint à Paris où il s’installa d’abord comme accordeur de piano. En 1797 est donnée au Théâtre Feydeau son premier ouvrage parisien, La famille Suisse qui fut très bien accueillie. Jusqu’en 1803, suivront dix ouvrages parmi lesquels la postérité a retenu Le calife de Bagdad (1800) et Ma tante Aurore (1803). Notons que la carrière de cette dernière œuvre faillit s’arrêter à la première représentation à cause d’un médiocre troisième acte.

Courageusement, Boieldieu remania sa partition et supprima ce malencontreux acte, ce qui permit à ce charmant ouvrage de rester au répertoire de l’Opéra-Comique fort longtemps.

Berlioz affirmait que la musique de Boieldieu était d’une « élégance parisienne de bon goût qui plaît »

Un mariage malheureux en 1802 avec la danseuse Clotilde Mafleuroy, décide le compositeur à accepter l’offre que lui avait faite le Tzar Alexandre 1er . Il devint ainsi compositeur de la cour du Tsar et restera sept ans à Saint-Pétersbourg, où seront créées avec un très grand succès Aline, Reine de Golconde(1804), Les voitures versées (1808), ainsi que d’autres œuvres de moindre importance.

la-dame-blancheIl est de retour en France en 1811, et l’Opéra-Comique affiche Jean de Paris l’année suivante, Le nouveau seigneur du village en 1813, La fête du village voisin en 1816, Le petit Chaperon Rouge en 1818, ouvrages aussi charmants les uns que les autres.
Devenu musicien officiel de la Cour, il est nommé en 1817 membre de l’institut et professeur de composition musicale au Conservatoire de Paris

Après La Dame Blanche en 1825, son chef d’œuvre, on ne peut guère noter que Les Deux Nuits en 1829 et La Marquise de Brinvilliers (1831), un « opéra-mosaïque » dû à la plume de pas moins de neuf compositeurs (Auber, Batton, Berton,Blangini, Boieldieu, Carafa. Cherubini, Herold et Paer).

A partir de 1830 sa santé va en diminuant. Il perd progressivement l’usage de la parole et l’on suppose aujourd’hui qu’il était atteint d’un cancer du larynx. Il se retire à Jarcy, dans l’Essonne, où il s’éteindra le 8 octobre 1834.

De Boieldieu, Wagner disait qu’il avait « la vivacité et la grâce naturelle de l’esprit français »

REFERENCES :


Vous retrouverez François-Adrien Boieldieu dans  » Opérette  » n° 55 & 64.
Si vous ne possédez pas ce numéros vous pouvez le commander à l’ANAO (voir la page Anciens numéros).

OEUVRES :

Légende : o = opéra, oc = opéra-comique, ob = opéra-bouffe, d lyr = drame lyrique, v = vaudeville, divert = divertissement, prol = prologue
Le chiffre indique le nombre d’actes

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1793
2 nov
Fille coupable (La) Boieldieu père(Jacques-François-Adrien) oc 2 Rouen, Th. des Arts
1795
28 oct
Rosalie et Myrza Boieldieu père(Jacques-François-Adrien) oc 3 Rouen, Th. des Arts
1797
12 fév
Famille Suisse (La) Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude) oc 1 Paris, Feydeau (Th.)
1797
12 fév
Heureuse nouvelle (L’) Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude), Longchamps (Charles de) oc 1 Paris, Feydeau (Th.)
1797
15 déc
Pari (Le) ou Mombreuil et Merville Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude), Longchamps (Charles de) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1798
11 mai
Zoraïme et Zulnare Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude) d lyr 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1798
6 sept
Dot de Suzette (La) Dejaure (Jean Elie) oc 1 Paris, Feydeau (Th.)
1799
19 avr
Méprises espagnoles (Les) Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude) oc 1 Paris, Feydeau (Th.)
1799
12 sept
Emma ou La prisonnière [1] Jouy (Etienne de), Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude), Longchamps (Charles de) oc 1 Paris, Montansier (Th. de la)
1800
9 juin
Beniowsky ou Les exilés du Kamtchatka Duval (Alexandre) o 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1800
16 sept
Calife de Bagdad (Le) Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1803
13 janv
Ma tante Aurore ou Le roman impromptu Longchamps (Charles de) ob 2 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1803
18 juin
Aventure de garnison (Une) [ou L’impromptu de garnison ?] (même date Le Baiser et la quittance) Même ouvrage? [2] Picard (Louis Benoît), Dieulafoy (Michel), Longchamps (Charles de) o 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1803
18 juin
Baiser et la quittance (Le)
(même date « Une aventure de garnison) Même ouvrage? [2]
Picard (Louis Benoît), Dieulafoy (Michel), Longchamps (Charles de) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1804
3 mars
Aline, Reine de Golconde Vial (Jean Baptiste), Favières (Edmond Guillaume de) oc 3 Russie, Saint-Petersbourg
1805
30 avr
Jeune femme colère (La)
[ou Une jeune femme en colère?]
Etienne (Charles Guillaume), Claparède oc 1 Saint-Petersbourg
Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
[ou Opéra-Comique 18 avr 1805 ?, selon Soubiès]
1805
ou 1806
Abderkan Andrieux (F.G.J.S d’) o 3 Russie, Saint-Petersbourg
1806
28 déc
Télémaque Dercy (P.) o 3 Russie, Saint-Petersbourg
1806
ou 1809?
Tour de soubrette (Un) ? oc Russie, Saint-Petersbourg
1806
Amour et mystère ? v Russie, Saint-Petersbourg
1808
29 avr
Voitures versées (Les) Mercier-Dupaty (Emmanuel) oc 2 Russie, Saint-Petersbourg Paris 1820
1808
Dame invisible (La) Daudet, Raudon oc 1 Russie,Saint-Petersbourg
Paris 1812?
1810
15 déc
Rien de trop Pain (Joseph Marie) oc Russie,Saint-Petersbourg
Paris 1811
1811
19 avr
Rien de trop ou Les deux paravents Pain (Joseph Marie) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
C: St Petersbourg 1810
1812
4 avr
Jean de Paris Godard d’Aucourt De Saint-Just (Claude) oc 2 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1812
12 oct
Jeune femme colère (La)
[ou Une jeune femme en colère?]
Etienne (Charles Guillaume), Claparède oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
C: Saint-Petersbourg 1805
[ou Opéra-Comique 18 avr 1805 ?, selon Soubiès]
1812 (?)
Dame invisible (La) Daudet, Raudon oc 1 Paris
C:St-Petersbourg 1908
1813
29 juin
Nouveau seigneur du village (Le) Creuzé de Lesser (Augustin), Favières (Edmond Guillaume de) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1814
12 fév
Bayard à Mézières [3] Chazet (André Alissan de), Mercier-Dupaty (Emmanuel) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1814
13 juin
Angéla ou L’atelier de Jean Cousin [4] Monscloux d’Epinay oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1814
Béarnais (Les) ou Henri IV en voyage Sewrin (Charles Augustin) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1816
5 mars
Fête du village voisin (La) Sewrin (Charles Augustin) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1816
18 juin
Charles de France, ou Amour et gloire [5] Théaulon de Lambert (Emmanuel), Rancé (de), Artois de Bournonville (Armand d’) oc 2 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1818
30 juin
Petit chaperon rouge (Le) Théaulon de Lambert (Emmanuel) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1820
29 avr
Voitures versées (Les) Mercier-Dupaty (Emmanuel) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
C: Saint-Petersbourg 1808
1821
3 mai
Blanche de Provence ou La cour des fées [6] Théaulon de Lambert (Emmanuel), Rancé (de) o 3 Paris, à la Cour
1821
Arts rivaux (Les) ? oc ? Paris
1823
15 déc
France et l’Espagne (La) Chazet (André Alissan de) divert Paris, Hôtel-de-Ville
1824
27 avr
Trois genres (Les) [7] Scribe (Eugène),Pichat (M.), Mercier-Dupaty (Emmanuel) prol 1 Paris, Odéon
1825
10 juin
Pharamond [8] Ancelot (Jacques), Guiraud (A.P.M.T.), Soumet (Louis) o 3 Paris, Opéra (Le Peletier)
1825
10 déc
Dame Blanche (La) Scribe (Eugène) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Feydeau)
1829
10 mai
Deux nuits (Les) Bouilly (Jean Nicolas), Scribe (Eugène) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Ventadour)
1831
31 oct
Marquise de Brinvilliers (La) [9] Scribe (Eugène), Castil-Blaze (François Henri) d lyr 3 Paris, Opéra-Comique (Ventadour)