Gabaroche Gaston

gaston gabaroche

.

GASTON GABAROCHE

1884-1961

I. BIOGRAPHIE
II. REFÉRENCES
III. OEUVRES

Articles associés

OEUVRES ASSOCIEES

Lien

REVUES ASSOCIEES

Revue n°133
Revue n°160

BIOGRAPHIE :


Gaston Gabaroche (dit le plus souvent Gabaroche) est l’une des figures les plus originales de l’entre-deux-guerres. Compositeur, chanteur (de ses propres ouvrages et de ceux des autres), acteur, chansonnier, directeur de théâtre, il aura un peu tout fait dans les mille et une disciplines du spectacle.

Gabaroche est né à Bordeaux le 29 septembre 1884 ; très doué, il obtient un premier prix d’harmonie avant d’intégrer au Conservatoire de Paris la classe de Xavier Leroux où il aura Tiarko Richepin comme condisciple.

En 1907, il a 23 ans ; il rencontre le célèbre humoriste Cami. Laissons Gabaroche nous raconter la suite :  » Il s’en va auditionner à l’ancienne Lune-Rousse. Je lui sers d’accompagnateur. Lucien Boyer et Dominique Bonnaud me remarquent. Ils m’engagent. «  Gabaroche compose alors des chansons ; il se fait connaître notamment par  » Le regret  » interprété par Mayol. De là il passe au tour de chant et à la revue à La Pie qui chante ; en 1916 il est chansonnier au Perchoir avec gabaroche-1Bastia et Saint-Granier ; il se produira ensuite aux Deux Anes et au Théâtre de Dix heures. Entre temps il devient entrepreneur de spectacle et en 1919 il inaugure avec Saint-Granier  » son  » théâtre, La Potinière, où il donnera des revues, des comédies et certaines de ses opérettes.

A partir de 1923 la mode de l’opérette légère le décide à se lancer dans le genre. Avec des collaborateurs musiciens, il va écrire ses premiers ouvrages : Je t’veux pour le théâtre Marigny, Mon vieux en 1924 pour La Potinière ; ce dernier spectacle ne compte pas moins de six auteurs qui se connaissent bien et forment une petite bande (Chagnon, Chantrier, Gabaroche, Szulc, Moretti et Pearly).

En 1927 c’est seul cette fois-ci qu’il signe Ketty boxeur donné dans son théâtre degabaroche-2 La Potinière ; puis ce seront ses deux grands succès Enlevez-moi (1930) et Azor (1932) pour les Bouffes-Parisiens ; Gabaroche s’adjoint Pearly et Chagnon et le librettiste qui était déjà celui d’Enlevez-moi, Raoul Praxy. Pour cette dernière opérette, il bénéficie d’une distribution de luxe où figurent Jane Marnac, Arletty, Marthe Derminy, Koval, Reda Caire, Robert Casa et Eliane de Creus.

azorLui-même joue le rôle d’Azor dans cette sorte de vaudeville policier qu’est la pièce ; Emile Vuillermoz évoque le comédien une sorte de Buster Keaton moderne en ces termes :  » Gabaroche use avec finesse de son long visage triste, de sa diction effleurée, de sa voix timide et innocente et de ses gestes d’une enfantine gaucherie. « 

Pour ses deux dernières opérettes Faites ça pour moi (1936) et J’hésite (1938) avec les mêmes collaborateurs, Gabaroche se tournera vers le théâtre Antoine.

Après la guerre, Gabaroche ne quitte pas les planches puisqu’on le retrouve encore dans la distribution de plusieurs opérettes à Paris et notamment dans Au Pays du soleil de Vincent Scotto, Alibert et Sarvil.

Citons quelques-unes de ses quelque 1500 chansons écrites pour les interprètes les plus célèbres : Damia ( » Les papillons de nuit « ,  » La femme à la rose  » « ), Chevalier (Je ne peux pas vivre sans amour « ), Max Trebor ( » Les nocturnes « ), Reda Caire ( » Un soir à La Havane « ), Nibor ( » Lui non plus « ), Fortugé ( » Je suis toujours là quand il faut pas « ) ou Jane Marnac ( » S’aimer « )…

Il disparaît à Marseille le 28 août 1961 à l’âge de 73 ans.

REFERENCES :


Vous retrouverez Gaston Gabaroche dans  » Opérette  » n° 133 & 160.
Si vous ne possédez pas ce numéro, vous pouvez le commander à l’ANAO (voir la page Anciens numéros).

OEUVRES :

Légende : opé = opérette, c-opé = comédie-opérette, C = création
Le chiffre indique le nombre d’actes

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1923
12 fév
J’te veux [1] Wilned, Granjean (Marcel), Battaille (Henry) c-opé 3 Paris, Marigny (Th.)
1924
18 déc
Mon vieux [2] Birabeau (André), Battaille (Henry) opé 3 Paris, Potinière (La)
1927
1° juin
Ketty boxeur Morier (Luc), Varenne (Pierre) opé 3 Paris, Potinière (La)
1929
14 juil
Dis moi oui (Première version de Gaston) Praxy (Raoul), Beissier (Fernand), Hennevé (Louis) opé 3 Néris-les-Bains
1930
5 janv
Gaston Praxy (Raoul), Beissier (Fernand), Hennevé (Louis) opé 3 Coulommiers (Seine & Marne)
Paris, Comédie Caumartin 1930
1930
8 mars
Gaston Praxy (Raoul), Beissier (Fernand), Hennevé (Louis) opé 3 Paris, Comédie Caumartin
C: Coulommiers (Seine & Marne) 1930
1930
4 nov
Enlevez-moi Praxy (Raoul), Hallais (Henry), Varenne (Pierre), Eddy (Max) opé 3 Paris, Comédie-Caumartin
1932
28 janv
Deux fois deux Praxy (Raoul), Eddy (Max) opé 3 Paris, Daunou
1932
16 sept
Azor [3] Praxy (Raoul) , Eddy (Max), Willemetz (Albert) opé 3 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1936
25 janv
Faites-çà pour moi [4] Praxy (Raoul), Eddy (Max) opé 3 Paris, Antoine (Th.)
1938
16 fév
J’hésite [4] Praxy (Raoul) opé 3 Paris, Antoine (Th.)

[1] avec Valsien (Jean), Pearly (Fred), Mercier (René)
[2] avec Chagnon (Pierre), Chantrier (Albert), Moretti (Raoul), Pearly (Fred), Szulc (Joseph)
[3] avec Pearly (Fred), Chagnon (Pierre)
[4] avec Pearly (Fred)