Leçon de Chant Électromagnétique (La)

La Leçon de Chant Électromagnétique

.

La Leçon de Chant Électro- magnétique

Jacques Offenbach
1819 – 1880

I. L’ARGUMENT
II. LA PARTITION
III. FICHE TECHNIQUE
IV. DISCOGRAPHIE
V. RÉFÉRENCES

Articles associés

ARTISTES ASSOCIEES
Jacques Offenbach

REVUES ASSOCIEES
Revue n°96

La Leçon de Chant Électromagnétique :


Le 1° juin 1873, Offenbach prend la direction du théâtre de la Gaîté, où seront données, en particulier, de nouvelles versions agrandies de certains de ses succès de la décennie précédente (Orphée aux Enfers, Geneviève de Brabant). Offenbach, qui ne lésine pas sur les moyens, ferme la salle trois mois pour y faire réaliser d’importants travaux. Pendant ce temps, il fait représenter ses œuvres sur d’autres scènes.
C’est ainsi que La leçon de chant électromagnétique, créée au Kursaal de Bad Ems en 1867, est accueillie par les Folies-Marigny, le 17 juin 1873. L’ouvrage passe à peu près inaperçu. Donné en même temps que deux petites œuvrettes sans importance, il tient l’affiche un mois.

L’ARGUMENT :


Le fil conducteur de La leçon de chant est assez mince. Il met en scène deux personnages : Toccato, un professeur de chant italien, et son élève, le berger normand Jean Matois, qui, en dépit de son nom, est particulièrement balourd.
Toccato, compositeur d’un opéra en 18 actes, enseigne le chant à l’italienne par la méthode « néo-nervoso-électro-magnétique », c’est-à-dire, plus simplement, en imposant les mains sur la tête. Appliquée sur Jean Matois, cette méthode permet à ce dernier de chanter une ronde. Toccato pense que Matois est désormais en mesure de chanter son opéra et, pour ce faire, il décide de l’emmener en Italie.

LA PARTITION :


Ouverture ; « Tout chante sur la terre » (Toccato) ; « C’est la vive tarentelle » (‘Toccato) ; duo « O suave harmonie » (Toccato, Matois) ; « Entrez dans la danse » (Matois) et duo Toccato-Matois ; Final

FICHE TECHNIQUE :


La leçon de chant électromagnétique

Opéra bouffe en 1 acte d’Ernest Bourget, musique de Jacques Offenbach
Création à Ems le 20 juillet 1867, et à Paris, théâtre des Folies-Marigny le 17 juin 1873.

Editions Heugel-Leduc

DISCOGRAPHIE :


Intégrale vinyle et CD

Jacomo Zanetti, Jean Kriff. Arrangements et orchestrations aux synthétiseurs, Stéphane Gasparini.
Bourg BGC 14 (1CD) (+ Lischen et Fritzchen + La chanson de Fortunio) & Bourg Records BG 2011 (1 V)

© Académie Nationale de l’Opérette août 2016