Méditerranée

Méditerranée

.

Méditerranée

Francis Lopez
1916 – 1995

I. L’ARGUMENT
II. LA PARTITION
III. FICHE TECHNIQUE
IV. DISCOGRAPHIE
V. RÉFÉRENCES

Articles associés

ARTISTES ASSOCIEES
Francis Lopez

REVUES ASSOCIEES
Revue n°95
Revue n°158
Revue n°165

Méditerranée :


MéditerranéeTino Rossi a 48 ans lorsqu’il interprète sa première opérette. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Gérard Trimbach, collaborateur et ami du chanteur corse, en a donné l’explication (1) :
 » … Tino se trouvait d’autre part, avec ses 45 ans, à un âge où il était trop vieux pour continuer à jouer des rôles de jeune homme et trop jeune pour interpréter les « pères nobles ». Mais son goût de la comédie ne s’était pas émoussé pour autant. L’opérette se trouvait être la forme artistique qui conciliait le mieux ses désirs et les exigences de sa carrière… »

Lehmann (2) de son côté raconte :
« .. Il y a déjà longtemps que j’avais pensé faire appel au Corse aux yeux de velours. Autour de moi, on avait poussé les hauts cris : Tino au Châtelet ! On ne l’entendrait pas ! Je suis donc en train de fignoler une mise en scène tout à son usage pour prouver le contraire… Francis Lopez est, à l’heure actuelle, le seul compositeur capable de fournir pour ce grand théâtre populaire qu’est le Châtelet une bonne partition… « 

Méditerranée fut créée le 17 décembre 1955. Son succès se prolongea 572 fois pour la première série. Maurice Lehmann avait entouré Tino Rossi d’une distribution brillante, parmi laquelle on remarquait Fernand Sardou, Pierjac, Dominique Rika, Aglaé… Francis Lopez avait composé une musique agréable… Les décors et les costumes dessinés par Raymond Fost étaient chatoyants …

MéditerranéeMéditerranée fit également une belle carrière en province. Rudy Hirigoyen y repris le rôle créé par Tino Rossi.

Après l’échec d’Eugène le Mystérieux, Maurice Lehmann fit appel à Rudy Hirigoyen pour une reprise de Méditerranée (juillet 1964). Hirigoyen chanta l’ouvrage pendant 181 représentations, entouré de Georgette Rispal (Paola), Eliane Varon (Juliette), M.R.Rodriguez (Conchita), Andrée Gérard (la mère), Viviane Méry (Annonciade) et de André Vylar (Mimile), Fernand Sardou (Padovani), Pierre Liote (Dubleu), J.C.Weibel (Mattéo), Ardisson (Cardolassi)

(1) Tino Rossi par Gérard Trimbach. Éditions Delville, 1978.
(2) Trompe L’Oeil par Maurice Lehmann (Editions de la Pensée Moderne, 1971).

L’ARGUMENT :


Acte I : Pour sa grande émission publicitaire télévisée, M. Dubleu, le créateur de la « lessive bleue », s’est assuré le concours de Mario Franchi, la célèbre vedette du tour de chant. Juliette Germont, la lauréate de l’émission, est invitée à participer à une croisière en Méditerranée, sur le yacht de M. Dubleu.
Mario Franchi, Conchita Cortez, une riche sud-américaine qui poursuit le chanteur de ses assiduités, Mimile, un copain de Juliette, sont parmi les invités de cette  » Croisière Bleue « , qui fera escale en Corse, en Sardaigne, aux Iles Baléares, pour se terminer sur la Côte d’Azur par la Grande Nuit Bleue de Monte-Carlo.

Profitant de l’escale Corse, Mario rend visite à sa famille et à ses amis. Il retrouve ainsi sa mère, son frère cadet Mattéo et la fiancée de celui-ci, la jolie Paola, sans oublier le père Padovani, le sympathique curé du village. Paola se dispute avec Mattéo, auquel elle reproche ses fréquentations. Effectivement, le jeune homme, croyant participer à un petit trafic de cigarettes, met sa barque à la disposition de contrebandiers. Il s’agit en réalité d’une contrebande d’armes. L’affaire tourne mal. Les bandits sont surpris ; une fusillade éclate. Un douanier est tué. Accusé de meurtre, Mattéo prend le maquis sur les conseils de son frère, lequel est bien décidé à découvrir le véritable coupable. Certains indices troublants lui font soupçonner M. Dubleu. Mario se promet de surveiller les faits et gestes du fabricant de lessive, tout au long de la croisière

Acte II : Paola est songeuse. L’arrivée de Mario, si prévenant pour elle, l’a troublée. De plus, elle en veut à Mattéo de n’avoir pas suivi ses conseils. Pour sa part, le chanteur n’est pas insensible au charme de cette jeune fille toute simple. Pour l’heure, aidé sans le savoir par Juliette et Mimile, qui, malgré leur bonne volonté, multiplient les maladresses, Mario poursuit son enquête, et finit par découvrir que le véritable responsable de cette affaire douteuse, n’est pas Dubleu, mais le capitaine du yacht sur lequel se déroule la croisière.
L’explosion du navire et l’arrestation des coupables lavera Mattéo de tout soupçon. Le Père Padovani aidera Mario à comprendre où est son devoir. Paola, de son côté, se rend compte que sa vie est au village, près de Mattéo. Juliette épousera Mimile, tandis que Mario repartira vers la gloire, accompagné par Conchita.

LA PARTITION :


 Acte I :
Ouverture ; Chœur d’entrée « Télévision » ; « Bleu » (Juliette) ; « Les Baléares » (Mario) ; Ballet « Télé-bop » ; Duo Juliette-Mimile « Les joyeux campeurs » ; Chœur » Dans notre petit village » ; Chanson de Mario « Campanella » ; Chanson de Paola « Les filles d’Ajaccio » ; « Les paroissiens de mon village » (père Padovani) ; « Demain c’est dimanche » (Mario et Paola) ; Ballet des pêcheurs ; « Un p’tit verre du p’tit vin du pays » (Juliette) ; « Vierge Marie » (Mario) ; Trio comique « C’est triste » (Mimile, Cardolacci, Juliette) ; Final I « Méditerranée »

Acte II
Chœur d’entrée « Depuis trois jours » ; « Ajaccio » (Mario) ; Chanson de Paola « C’est en vain » ; Ballet espagnol ; Chanson de Juliette « C’est mon mataf » ; Tango méditerranée (orchestre) ; Ballet typique ; « N’en dis rien à personne » (Mario) ; Final II

FICHE TECHNIQUE :


Méditerranée

Opérette à grand spectacle, en 2 actes et 20 tableaux de Raymond Vincy ; musique de Francis Lopez ; arrangements musicaux Paul Bonneau.

Création : Paris, théâtre du Châtelet, le 17 décembre 1955.

Distribution à la création
Dominique Rika (Paola) ; Aglaé puis Arlette Patrick (Juliette) ; Danielle Lamar (Conchita) ; Mag-Avril (la mère) ; Andrée Delaval (Annonciade) ; Tino Rossi (Mario) ; Pierjac (Mimile) ; Fernand Sardou (père Padovani) ; Sam-Max (Dubleu) ; Henri Jacques Huet (Mattéo) ; Ardisson (Cardolacci)

Editions Chappell

DISCOGRAPHIE :


Sélections

Tino Rossi, Dominique Rika, Gisèle Robert. Direction musicale, Bonneau
33T 30cm Pathé C062 15613

Tino Rossi, Aglaé, Pierjac, Dominique Rika. Orch. Paul Bonneau
Marianne Mélodie 061862 (1 CD)

André Dassary, Caroline Dumas, Arlette Patrick. Direction musicale, Jean-Claude Hartemann
Universal Accord 4769989 (+ Andalousie) (2CD) & Vega 16 150 (1 V)

Rudy Hirigoyen, Janine Ribot, Lisette Jambel, Duvaleix, Jacky Piervil. Direction Jacques Météhen.
33T 30cm CBS 88 254

© Académie Nationale de l’Opérette août 2016