Massé Victor

Massé Victor

.

VICTOR MASSÉ

1822 – 1884

I. BIOGRAPHIE
II. REFÉRENCES
III. OEUVRES

Articles associés

OEUVRES ASSOCIEES

Les noces de Jeanette

REVUES ASSOCIEES

Revue n°111

BIOGRAPHIE :


Noces de JeannetteNé à Lorient le 7 mars 1822, Victor Massé, accompagne sa mère à Paris à la mort de son père (1827). Dès 1834, il est admis au Conservatoire de Musique de Paris, non sans avoir, au préalable, suivi l’enseignement de l’Institut royal de musique religieuse.
Au Conservatoire, il remporte plusieurs prix : piano (1838), harmonie et accompagnement (1840), contrepoint et fugue (1843). Pour la composition, son professeur est Fromental Halévy. Il obtient en 1844 le premier Grand Prix de Rome.

A son retour, Massé compose des mélodies sur Les Orientales de Victor Hugo, ettrouvaille débute au théâtre avec La chanteuse voilée (1850), un acte créé à l’Opéra-Comique. Sur la même scène, citons ensuite Galathée (1852), Les Noces de Jeannette (1853), La Fiancée du diable (1854), Miss Fauvette… (1855). Plusieurs œuvres sont créées au Théâtre-Lyrique. Parmi celles-ci, La Reine Topaze (1856), Paul et Virginie, son plus grand succès (1876).

En 1860 Victor Massé est nommé chef des chœurs à l’Opéra de Paris, puis professeur de composition au Conservatoire (1866-1876). Il est élu en 1872 à l’Institut au fauteuil d’Auber.

La mélodie est un genre qui lui convient particulièrement bien. Il possède le sens mélodique nécessaire, une grande facilité d’écriture, une bonne connaissance du piano. Dès 1844 et jusqu’ à la fin de sa vie, il paul-virginiemet ainsi en musique les poésies de Joachim du Bellay, Ronsard, Théophile Gautier, Victor Hugo (avec lequel il était très lié)… entre autres.

Son catalogue ne comporte que des œuvres vocales : 21 ouvrages lyriques, environ 135 mélodies et quelques pages pour duo vocal accompagné.

Victor Massé meurt à Paris, le 5 juillet 1884.

OEUVRES LYRIQUES :


Nota : Bien que « Opérette » et son site s’intéressent essentiellement au théâtre lyrique de divertissement (opérette, opéra-comique, comédie musicale…), il nous a semblé utile, à des fins de référence, de donner, dans le(s) tableau(x) ci-dessous, la liste la plus précise et complète possible des oeuvres lyriques de ce compositeur, en y incluant ses ouvrages dits « sérieux » (opéra, drame lyrique…)

Légende : oc = opéra-comique, opé = opérette, v = vaudeville,  o = opéra,  d lyr = drame lyrique
Le chiffre indique le nombre d’actes

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1848
8 juin
Chambre gothique (La) Carmouche (Pierre) v 3 Paris, Folies-Dramatiques (Bd du Temple)
1850
26 nov
Chanteuse voilée (La) Scribe (Eugène), Leuven (Adolphe de) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1852
14 avr
Galathée Barbier (Jules), Carré (Michel) oc 2 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1853
4 fév
Noces de Jeannette (Les) Barbier (Jules), Carré (Michel) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1854
5 mai
Fiancée du diable (La) Scribe (Eugène), Romand (Hippolyte) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1855
13 fév
Miss Fauvette Barbier (Jules), Carré (Michel) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1855
22 déc
Saisons (Les) Barbier (Jules), Carré (Michel) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1855 Prix de famille (Le) Méry (Joseph) oc 1 publié dans le Magasin des Demoiselles
1856
27 déc
Reine Topaze (La) Lockroy (Joseph), Battu (Léon) oc 3 Paris, Th. Lyrique (Bd du Temple)
1857
15 août
Cousin de Marivaux (Le) Battu (Léon) oc 1 Allemagne, Baden-Baden
1858
28 avr
Chaises à porteurs (Les) Dumanoir (Philippe Pinel), Clairville (Louis François) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1859
28 fév
Fée Carabosse (La) Lockroy (Joseph), Cogniard (Hippolyte) oc 3 Paris, Th. Lyrique (Bd du Temple)
1862
août
Mariette la promise ? oc 1 Russie, Saint Petersbourg (Théâtre Impérial)
1863
4 fév
Mule de Pedro (La) Dumanoir (Philippe Pinel) o 2 Paris, Opéra (Le Peletier)
1866
5 fév
Fior d’Aliza Carré (Michel), Lucas (Hippolyte) oc 4 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1867
25 fév
Fils du brigadier (Le) ou Le cheval de l’adjoint Labiche (Eugène), Delacour (Alfred) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1872 Enfants de Perrette (les) ? opé 1 inédit ?
1873 Petite soeur d’Achille (La) Dubourg (Paul) opé 2 publié dans le Journal des Demoiselles 6 juin 1873
1876
15 nov
Paul et Virginie Carré (Michel), Barbier (Jules) oc 3 Paris, Th. Lyrique National (Gaîté Lyrique)
1878 Loi somptuaire (Une)) Dubourg (Paul) opé 2 Paris, Th.Michaelis
1879 Trouvaille (La) Mme Rocheblanc [1] Paris, Th.Michaelis
1885
25 avr
Nuit de Cléopâtre (Une) Barbier (Jules) d lyr 3 Paris, Opéra-Comique (Favart) [2]

[1] « opérette de famille »
[2] posthume