Poise Ferdinand

Poise Ferdinand

.

FERDINAND POISE

1818 – 1892

I. BIOGRAPHIE
II. REFÉRENCES
III. OEUVRES

Articles associés

REVUES ASSOCIEES

Revue n°88

BIOGRAPHIE :


Jean-Alexandre-Ferdinand dit Ferdinand Poise est né à Nîmes le 3 juin 1828. Lauréat en lettres, il fut l’élève d’Adam, et débuta avec Bonsoir voisin (1853).

pose-joli-gillesIl décide de continuer la tradition de l’opéra-comique et refuse tant les tentations de l’opérette (de type Offenbach ou Lecocq, malgré ses dons réels pour ce genre), que l’évolution de Bizet et de Delibes vers le drame lyrique. Après des tentatives « réalistes » (Bonsoir voisin déjà nommé, Les charmeurs, Les absents), il se tourne vers le XVIIIe siècle et la fin du XVIIe et produit une série de ravissantes partitions inspirées de ceux-ci (d’après Florian, Marivaux, Molière, D’Allainval) : Les deux billets (1870), La Surprise de l’amour (1877), L’Amour médecin (1880), Joli Gilles (1884) et Le Médecin malgré lui (1887).

C’est avec son librettiste attitré, Charles Monselet (gros, gras, vermeil, bon vivant), que Poise (long, décharné et funèbre) – les qualificatifs sont de Mortier -, écrit notamment La surprise de l’amour. Cet ouvrage est un grand succès et la critique vante « ce bijou admirablement ciselé » (Noël et Stoullig), avec « une délicatesse de touche et une légèreté de main charmante » (Jullien).
La partition se recommande notamment par le duo Lélio-Arlequin, les deux duos Arlequin-Colombine, deux mélodies de Lélio et la rêverie de la comtesse. L’ouvrage a été créé par Galli-Marié, la première Carmen.

Joli Gilles est l’adaptation d’une ancienne comédie à ariettes de d’Allainval, que Grétry avait mis  sans succès en musique en 1782.
A l’époque de la première, le livret fut jugé un peu trop insignifiant, mais la partition délicate, avec ses paroles d’un désuet voulu, sa musique claire et douce, plut beaucoup et devrait plaire encore.

Poise : un représentant typique, quoique tardif, du style de l’opéra-comique français plein de légèreté et de finesse légère. Il meurt à Nîmes, le 13 mai 1892.

OEUVRES LYRIQUES :


Nota : Bien que « Opérette » et son site s’intéressent essentiellement au théâtre lyrique de divertissement (opérette, opéra-comique, comédie musicale…), il nous a semblé utile, à des fins de référence, de donner, dans le(s) tableau(x) ci-dessous, la liste la plus précise et complète possible des oeuvres lyriques de ce compositeur, en y incluant ses ouvrages dits « sérieux » (opéra, drame lyrique…)

Légende : oc = opéra-comique, opé = opérette, opé b = opérette bouffe, v = vaudeville,  pant = pantomime, sc = scène, c =  comédie, o ball = opéra-ballet, fant = fantaisie, rev = revue
Le chiffre indique le nombre d’actes  – « oc 3/4″ veut dire « opéra comique en 3 actes et 4 tableaux »

Création Titre Auteurs Nature Lieu de la création
1853
20 sept
Bonsoir voisin ! Brunswick (Léon) [= Lhérie (Léon)], Beauplan (Arthur de) oc 1 Paris, Th. Lyrique (Bd du Temple)
1855
7 mars
Charmeurs (Les) Leuven (Adolphe de), d’après Favart oc 1 Paris, Th. Lyrique (Bd du Temple)
1856
4 mars
Thé de Polichinelle (Le) Plouvier (Edouard) opé 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Choiseul)
1856
8 août
Deux vieilles gardes (Les) [1] Villeneuve , Lemonier (Hip.) opé 1 Paris, Bouffes-Parisiens (Marigny)
1857
30 sept
Roi Don Pedre (Le) ou Don Pedre Cormon (Eugène), Grangé (Eugène) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1861
4 mars
Jardinier Galant (Le) Leuven (Adolphe de), Siraudin (Paul) oc 2 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1861
17 mai
Poularde de Caux (La) [2] Leuven (Adolphe de), Prilleux (V.) opé 1 Paris, Palais-Royal
1864
26 oct
Absents (Les) Daudet (Alphonse) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1867
9 fév
Sorcier (Le) [3] Adenis (Jules) oc 1 Paris, Fantaisies-Parisiennes
1868
28 nov
Corricolo (Le) Labiche (Eugène), Delacour (Alfred) oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1870
19 fév
Deux billets (Les) Florian (Jean Pierre Claris de) oc 2 Paris, Athénée
1873
29 oct
Trois souhaits (Les) Adenis (Jules) oc 1 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1877
31 oct
Surprise de l’amour (La) Monselet (Charles) d’après Marivaux oc 2 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1880
20 déc
Amour médecin (L’) Monselet (Charles) d’après Molière oc 3 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1884
10 oct
Joli Gilles Monselet (Charles) oc 2 Paris, Opéra-Comique (Favart)
1928
22 déc
Carmosine [4] Monselet (Charles), Adenis (Eugène) oc 3 Monte-Carlo
1865 Jean Noël Dubreuil (Ernest) oc 1 [5]
1887 Cigale et la Fourmi (La) Beaumont (Alexandre), d’après La Fontaine oc 1 [5]
1887 Dame de Compagnie (La) Beaumont (Alexandre) oc 1 [5]
1887 Médecin malgré lui (Le) d’après Molière oc 1 [6]
? Reine d’une heure (La) Beaumont (Alexandre) oc 1 [5]

[1] avec Delibes (Léo)
[2] avec Gevaert (François), Clapisson (Antoine Louis), Gautier (Eugène), Bazille, Mangeant (Sylvain)
[3] nouvelle version et réorchestration de l’ouvrage de Philidor (1764)
[4] posthume
[5] non représenté, publié dans Le Magasin des Demoiselles
[6] non représenté