Fargues Philippe

Philippe Fargues

.

PHILIPPE FARGUES

BARYTON 

I. BIOGRAPHIE

Articles associés

REVUES ASSOCIEES

Revue n°47
Revue n°84
Revue n°86
Revue n°103
Revue n°115
Revue n°121

BIOGRAPHIE :


Ce Bordelais bon teint a fait ses études musicales au conservatoire de sa ville natale où il a été l’élève de René Coulon (chant) et André Dran (art lyrique).

Au cours des épreuves du concours, il est remarqué par Gérard Boireau, directeur du Grand-Théâtre, qui l’engage dans la troupe sédentaire. Le jeune chanteur se familiarise ainsi pendant quatre années avec la scène, en particulier en interprétant de petits rôles d’opérette. Parallèlement, Lionel Patrick lui confie, au théâtre de Besançon, son premier grand rôle : Hubert deLa Chaste Suzanne qu’il interprète ensuite à maintes reprises.

Gérard Boireau le distribue dans Antonin de Ciboulette, Florès de L’Auberge, et Raymond Duffaut dans Il faut marier maman.

En 1981, il quitte la troupe permanente de Bordeaux et entame une carrière indépendante : son répertoire s’enrichit alors rapidement. Il s’étend de l’opérette classique (Florestan de Véronique) à l’opérette moderne (Mario de Méditerranée en passant par l’opérette viennoise (Danilo) ou marseillaise. Il aborde également la comédie musicale (Hello Dolly !).

Il participe à plusieurs émissions de télévision ( » La chance aux chansons « ,  » Le monde est à vous « ,  » Elle court, elle court, l’opérette… « ). En décembre 1993, il représente la France à la télévision allemande aux côtés de quatre chanteurs de nationalités différentes, et interprète à cette occasion le rôle de Danilo de La Veuve joyeuse.

On citera quelques autres ouvrages de son répertoire : Passionnément (Perceval), Princesse Czardas (Edwin) Valses de Vienne (Strauss), Rêve de Valse (Fonségur), Mam’zelle Nitouche (Champlâtreux), Le pays du sourire (Gustave), No, No, Nanette (Billy), Un de la Canebière(Toinet), Oklahoma ! (Curly), L’Auberge du Cheval Blanc (Léopold)…

Philippe Fargues est également metteur en scène (Un de la Canebière, Hello Dolly !, Flossie, L’Auberge du Cheval Blanc, Coquin de printemps) et a produit un disque,  » Bonheur d’opérette  » sur lequel il chante en duo avec Florence Leenart.