T’Hézan Frank

Frank T'Hézan

.

FRANK T’HÉZAN

TÉNOR

I. BIOGRAPHIE

Articles associés

REVUES ASSOCIEES

Revue n°104
Revue n°113
Revue n°121
Revue n°130
Revue n°167

BIOGRAPHIE :


Frank T’Hézan a effectué ses études musicales au Conservatoire de Paris en classes de chant et d’opérette. Il est lauréat dans ces deux disciplines. Lors du concours international de chant Jacques Offenbach 1992, il remporte le second prix. Il obtient le premier prix au concours international de chant de Marmande 1994.

Très vite, il se distingue comme un interprète privilégié de la musique d’Offenbach et il chante dans : La Vie Parisienne, Orphée aux Enfers, Les Contes d’Hoffmann, Vent du Soir, La leçon de Chant électromagnétique, La Périchole, Croquefer, Tromb-Al-Ca-Zar… Il a abordé ensuite la musique de Kurt Weill et il était Lindbergh dans : Der Lindberghflug à l’aéroport du Bourget et Jimmy Mahonney dans Mahagonny à la Péniche Opéra. Au Festival d’Evian, il chante dans une pièce d’Isabelle Aboulker : Passeport Musical pour Paris.

Au Festival de Saint-Denis, dans Moïse de Rossini, sous la direction d’ Alberto Zedda, il tient le rôle de Ophide, aux côtés de Simon Estes et de Cécilia Gasdia.

Sa double formation de chanteur et de comédien le conduit à collaborer avec la Compagnie Fracasse dans Le Capitaine Fracasse, et dans Christophe Colomb de Louis Dunoyer de Segonzac et Jean Marie Lecoq (Molière 1991 du meilleur spectacle musical).

Au Théâtre Impérial de Compiègne, il se produit dans trois spectacles de Pierre Jourdan : Come Back Offenbach, J’aime le Music-Hall et La Périchole(Piquillo). En 1997, il tient le rôle du Brésilien dans La Vie Parisienne d’Offenbach au Palais Omnisports de Paris-Bercy dans la mise en scène de Roger Louret.

C’est en 1998 que le chef d’orchestre William Christie lui demande de tenir le rôle de Osmin dans Les Pèlerins de la Mecque de Gluck à l’Opéra de Montpellier.

Il a chanté dans les théâtres de Besançon, Caen, Compiègne, Reims, Rouen et Tours, au T.M.L. Opéra de Lausanne, aux Opéras d’Avignon, de Marseille, de Montpellier, de Nancy, de Rennes, de Rouen, de Tours, au Théâtre Déjazet à Paris ainsi qu’au Théâtre du Capitole de Toulouse.

Il a participé à l’enregistrement de deux C.D. : Les Noces de Figaro de Mozart sous la direction de J. P. Penin et Pierrot ou les secrets de la nuit d’après un conte de Michel Tournier, musique de Alain Margoni, sous la direction de M. Bender et A. Margoni. Nous avons pu également le voir dans le film de Nina Companez : Je t’aime quand même.

En 1995, il crée à bord de La Péniche Opéra, à Paris une pièce musicale dont il est l’auteur : Toc et Mat (musique : Jean-Christophe Keck).

Depuis 1997, avec la Compagnie de la Tour Brunehaut, dans le cadre du festival lyrique des Châteaux de Bruniquel, il monte un Offenbach en un acte (Croquefer, Tromb-Al-Ca-Zar, Ba-Ta-clan, Le financier et le savetier, Le château à Toto, Barbe Bleue, Orphée aux Enfers, La Belle Hélène, La Périchole, La Vie parisienne…).

Avec le groupe « La troisième ligne », il participe en tant qu’auteur et chanteur humoriste à l’émission hebdomadaire de Philippe Bouvard sur France 3 : « Bouvard du Rire ».

En 1998, il tenait le rôle d’Alexandrivore dans L’Œil Crevé de Hervé (mise en scène de Mireille Larroche; direction de Jean Claude Pennetier) sur la scène de l’Opéra Comique (salle Favart) à Paris.

En 1999, il aborde le rôle du mari dans Les Mamelles de Tirésias au Théâtre d’Enghien les Bains.

En 2002, il est à nouveau le Brésilien à l’Opéra-Comique dans la production de La Vie Parisienne mise en scène par Jérôme Savary.

 

Site internet: www.bruniqueloff.com
Adresse électronique: frank.thezan@club-internet.fr